Mardi 17 Octobre 2017

La piscine olympique bientôt réhabilitée

Publié le : 13/09/2014
La piscine olympique bientôt réhabilitée

Mohammedia est réputée pour ses nombreux projets non achevés. Une réalité à laquelle se sont habitués les habitants de la cité et qui résulte d’une gestion peu efficiente, de l’absence d’une vision globale et de projections tenant compte des priorités de la ville. L’exemple le plus criant est l’état actuel de la piscine olympique et du centre des sports et des loisirs de la salle couverte. Dans une volonté affichée de rompre avec les anciennes habitudes, la commune urbaine de Mohammedia a programmé les réaménagements de la piscine olympique. Un pas qui, espérons-le, ne s’arrêtera pas à ce niveau et qui concernera d’autres chantiers, afin de mettre un terme au phénomène des projets inachevés qui nuisent à l’image de la ville. Construite à l’occasion des jeux méditerranéens de 1983, la piscine olympique accueillait les jeunes et les athlètes adeptes de la natation et du water-polo, ainsi que les enfants issus de familles démunies.

Ce fut un espace de liberté et de rencontres, un lieu des plus animés de la ville. Fermée depuis quatorze ans, cette piscine s’est entièrement dégradée dans l’indifférence totale. Tous les équipements techniques et le reste sont irrécupérables, sachant qu’un montant de 4,818 millions de DH avait été déboursé par la communauté urbaine de Casablanca et le Conseil municipal de Mohammedia pour la réalisation, à l’époque, de ce projet d’envergure. De fait, la fermeture de cette piscine a eu des conséquences négatives sur la vulgarisation de la natation en tant que discipline sportive. Dans une ville où la pollution atmosphérique engendre un certain nombre de problèmes de santé préoccupant (asthme, allergies, maladies respiratoires), la natation est un sport bénéfique pour lutter contre ces maladies en progression inquiétante.

Pour cet ancien athlète, Mohammedia ne doit pas rester dans l’ombre. «Il est du devoir de toutes les potentialités de cette belle ville de s’investir dans son développement. Personne ne peut rester insensible au phénomène des projets inachevés qui privent les habitants, notamment les jeunes, de leurs droits fondamentaux. Nous saluons cette initiative avec l’espoir qu’elle s’étendra aux autres projets encore non opérationnels», indique-t-il. En tout cas, les réaménagements nécessaires pour la réhabilitation de la piscine olympique vont être lancés incessamment. 
Un budget de 4 MDH a été affecté par la commune urbaine de Mohammedia pour redonner vie à cet espace et lui rendre son lustre d’antan. Cette piscine pourra, dans un avenir proche, jouer pleinement son rôle dans l’essor de la natation à Mohammedia et pour l’éclosion de nouveaux champions. «C’est une très belle initiative, il était temps d'y penser. C’est rassurant de constater que l’on se penche enfin sur l’épineux problème des espaces fermés et des projets non menés à vterme pour préserver les traditions solidement ancrées d’une ville au passé sportif, culturel et artistique élogieux», conclut ce riverain. 

 

Le centre des sports et de loisirs retenu en otage

Dans la même optique, le souhait des habitants de Mohammedia est le règlement du problème du centre des sports et de loisirs. Une autre structure qui n’a jamais été inaugurée. Le centre des sports et de loisirs a été conçu pour accueillir les jeunes âgés de 7 à 16 ans dans le cadre d’un programme d’activités alliant les fonctions d’accueil et d’hébergement aux activités en plein air et de loisirs éducatifs. Ce centre s’étend sur une superficie de 6 hectares. Il est tributaire d’un investissement de 60 MDH et il est doté de terrains de football, d’un théâtre en plein air, d’une piste d’athlétisme, de courts de tennis, d’une piscine, d’une salle de réunion d’une capacité de 200 places. Des promesses ont été faites pour l’ouverture de cette structure de grande utilité sociale, pédagogique et éducative.

LE MATIN

Commentaires ( 0 )

Postez votre commentaire comment

1000/